J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant de réaliser des statistiques de visites.
En savoir plus

Vous êtes ici :

Barre d'outils

Le 5 décembre 2015, toutes les entreprises de 250 salariés et plus(1) devront avoir réalisé leur audit énergétique. Le risque pour celles qui ne l’auront pas fait : une amende allant jusqu’à 2 % du CA, et 4 % en cas de récidive. Si certaines vivent cette obligation comme une contrainte, il n’est pas interdit d’y voir des opportunités…

Introduite en 2011, la norme ISO 51000 impose aux fournisseurs d’énergie de faire réaliser des économies à leurs clients. Et plus les économies générées sont importantes, plus la valeur du certificat d’économie d’énergie (CEE) obtenu en échange augmente, jusqu’à doubler la valeur du point(2). Pour les fournisseurs qui peuvent échanger ces points sur les marchés financiers, la motivation à l’action est réelle.

 

UNE OBLIGATION
Du côté des entreprises clientes, on ne gagne pas d’argent avec les CEE : on réalise des économies sur la facture énergétique grâce à l’identification d’actions à mettre en oeuvre, poste par poste.

Mais avant d’arriver à réaliser ces économies, les entreprises doivent se soumettre à un audit énergétique. Réalisé au choix par un auditeur interne reconnu compétent(3) ou par un prestataire externe qualifié, il dure entre 1 et 4 mois et devra être reconduit tous les 4 ans.

Le choix de l’auditeur a son importance. Car si l’audit doit respecter un processus rigoureux (voir schéma), généralement suivi par tous les auditeurs, la stratégie conseillée pour réaliser les futures économies a également son importance. On veillera notamment à ce que l’auditeur détermine le nombre de CEE potentiels lors de l’analyse des données et soumette une proposition de plan d’action réaliste… toute action ayant un coût associé, à mettre en face des économies réalisables.

 

UNE OPPORTUNITÉ
Parmi les auditeurs sérieux, Greenovia(4), garantit un audit conforme aux attendus règlementaires et définit avec précision les leviers d’optimisation de la performance énergétique de l’entreprise qui assure un retour sur investissement immédiat, pour les bâtiments comme pour les flottes de véhicules et les procédés. Cette filiale de La Poste fait notamment profiter à ses clients de l’expérience mise en oeuvre auprès d’elle, premier parc automobile et premier parc immobilier de France.

 

Dans tous les cas, le client devra veiller à garder la main sur le rythme des actions à mettre en oeuvre, l’audit pouvant se contenter du minimum réglementaire, ou viser des actions plus larges nécessitant une mise en oeuvre sur le plus long terme. Dans ce dernier cas, le système de management de l’énergie mis en place sera très structurant et nécessitera un engagement fort de tous les acteurs de l’entreprise sur un temps long. Un vrai projet d’entreprise sur lequel il sera également possible de communiquer.

(1) Et/ou dont le chiffre d’affaires annuel excède 50 M€ et présentant un bilan supérieur à 43 M€.
(2) En mai 2015, la valeur d’un CEE était de 0,289 € (Source : Registre National des Certificats d’Économie d’Énergie).
(3) Auditeur reconnu compétent par un organisme de qualification remplissant lui-même des conditions de références, formation, expérience…
(4) www.greenovia.fr

 

Pour en savoir plus sur le sujet :
www.developpement-durable.gouv.fr/Audit-energetique-reglementaire,41540.html

www.greenovia.fr

Crédit photo : Fotolia - © Andrey Popov

 


Contactez-nous

Par téléphone

0892 68 22 18

Par courrier

Portail Grands Comptes
Direction Commerciale
9 Rue du Colonel Pierre Avia
75757 PARIS CEDEX 15